Protections Thermiques

Il est de plus en plus nécessaire de protéger les
équipements contre les surchauffes.

C'est notamment le cas pour les moteurs
électriques, transformateurs, circuits de puissance.

Les protections thermiques sont effectuées soit
par des systèmes de détection et de mesure de
température comme les thermistances CTN et CTP
(voir ces rubriques), soit à partir d'interrupteurs
thermiques qui coupent le circuit à protéger, ou,
en cas de fortes puissance, un relais intermédiaire,
ou qui établissent un contact permettant de mettre
en service une ventilation.

Les interrupteurs thermiques (appelés souvent,
à tort, thermostat) sont des éléments bi métalliques
basés sur la dilatation des métaux : deux métaux de
coefficient de dilatation différents (par exemple
cuivre et acier) sont assemblés (par collage, par
co-laminage ou par dépôt électrolytique), puis
découpés en bandes ou en pastilles embouties
en forme de cuvette.

Lorsque la température augmente, le cuivre qui se
dilate plus que l'acier, provoque une déformation
de la bande ou une inversion de la cuvette, ce qui
permet d'ouvrir ou de fermer un circuit.

Ces systèmes à bilame sont protégés par des
boîtiers de différentes formes et peuvent couper
des courants de 1 à 25 A.

Lorsque la température baisse, la bilame va se
redresser et rétablir le contact.

La différentielle est assez importante, ce
qui permet à l'équipement de se refroidir
suffisamment avant la remise sous tension.

Le limiteur de température est un interrupteur
thermique nécessitant un ré enclenchement manuel
ce qui est une sécurité nécessaire dans certaines
applications.

N'hésitez pas à nous consulter pour tous renseignements.
en cliquant ici